Spécificités de la PTSI-PT

La PTSI présente un équilibre remarquable entre les différentes matières (maths, physique, chimie, sciences de l'ingénieur, français et langue vivante). Elle convient aux élèves qui recherchent un enseignement moins abstrait.

 

Plus qu'en MPSI et PCSI, une part importante de l'horaire est réservée aux travaux pratiques (TP) ou travaux dirigés (TD). Les élèves, en petits groupes, y sont particulièrement encadrés et suivis.

 

 

 

 

 

 

Matières de base solides

Les maths restent la matière principale (9 heures, mais en fait 10 heures à Lachenal). On en fait autant qu'en PCSI. On fait également autant de physique chimie qu'en MPSI (8h), et la SI est largement fondée sur des calculs mathématiques. Et bien sûr autant de français et de langues.

 

L'accent est mis sur l'application des notions théoriques étudiées, mais les hypothèses sont analysées avec soin, et les démonstrations utiles à une bonne compréhension sont faites. Certains résultats importants et très utiles, mais nécessitant une preuve trop abstraite, sont admis. Toutes les notions théoriques enseignées trouvent à terme des applications pratiques et concrètes.

 

On travaille dans le concret, même si on modélise beaucoup et avec rigueur. On voit à quoi servent les connaissances de maths et de physique.

 

 

Du concret pour anticiper le métier d'ingénieur

Peut-on concevoir des ingénieurs ayant des postes clés de chef de projet dans l'industrie n'ayant jamais appris à lire des documents techniques ou n'ayant jamais approché une machine-outil ?

 

En PTSI on prend de l'avance sur le métier et les responsabilités d'un ingénieur : démarche de conception, puis passage à la fabrication, visites d'usines... On se fait une idée plus nette du domaine qui nous intéresse, et le risque de se retrouver dans une école d'ingénieur qui ne nous plaît pas est diminué.

 

Certains élèves aimeraient encore plus de concret : ils devront attendre les écoles d'ingénieurs, car les classes prépa restent des formations de base, très théoriques.

 

 

Imagination et créativité

La conception est le privilège des PTSI : on exploite votre créativité et votre imagination grâce à l'innovation et à l'invention de parties de mécanismes, en fonction d'un cahier des charges. Les objectifs sont clairs et accessibles : ça marche, on peut le fabriquer et l'assembler, et ça ne coûte pas trop cher. On peut même déjà rechercher l'esthétique.

 

 

 

les S-SVT et la SI

Durant la première année, ces élèves bénéficient de 2 heures de soutien en SI, pour se mettre à niveau, et parce qu'ils ont besoin de plus de temps pour finir leurs travaux.

 

Si vous êtes curieux de connaître le fonctionnement des "machines", vous ne devez pas avoir peur de la SI. Lorsqu'un élève obtient des mauvais résultats, c'est essentiellement à cause de ses difficultés en maths.

 

La SI est présente dans toutes les filières, et la mécanique dans presque toutes les écoles d'ingénieurs. La partie très spécifique de la PTSI ne représente que 4 ou 5 heures dans la semaine. Ce n'est pas parce qu'on fait une PTSI qu'on s'engage forcément dans des carrières "mécanique". (Les écoles d'ingénieurs offrent des formations très diverses.)

 

En PSI on étudie des mécanismes, sans chercher à les améliorer ou à les modifier, et sans jamais étudier leur fabrication.

En MP, il n'y a aucun TP et la SI reste théorique et superficielle.

Effectif maximum :

 

Nombre d'élèves moyen par heure

 

En PT il y a en général moins d'élèves, et plus d'activités en demi groupe : les élèves sont mieux suivis.

L'Equilibre entre les Matières

Plus de TD et de TP (exemple : 2ème Année)