Oser une classe prépa

Le besoin d’ingénieur est très grand, pour répondre aux nouveaux enjeux : accès à l’énergie, à l’eau, à la santé, aux transports, aux télécommunications … Voie royale, les CPGE associent sciences fondamentales, technologie, expérimentation, et offrent un encadrement incomparable, pour former des ingénieurs capables d’imaginer, d’innover, et de concevoir les solutions de demain.

 

Les CPGE ouvrent toutes les portes. Pour ceux qui aiment les sciences, elles sont le plus sûr moyen de travailler dans les technologies les plus innovantes et les laboratoires les plus modernes.

 

Les CPGE ne sont pas des filières élitistes. Elles sont ouvertes aux bons lycéens, quel que soit leur milieu d'origine. C'est vrai que l'on travaille beaucoup, mais les programmes sont adaptés aux capacités des élèves, et le travail est toujours intéressant pour un étudiant motivé et prêt à travailler avec régularité pour assurer son avenir.

 

Comme 17 % des bacheliers S, osez la prépa scientifique !

 

 

 

Réussite Assurée

Les choses ont changé depuis 30 ans. Finis les profs cassants et la formation des élites. Les classes prépas ne sont pas des filières sélectives. Les écoles d'ingénieurs n'arrivent pas à recruter autant qu'elles le souhaiteraient : les concours sont là pour classer les étudiants, plutôt que pour les éliminer.

 

Tous les élèves ayant un niveau moyen en terminale, et qui s'investissent dans leur travail, obtiennent en 2 ou 3 ans une école reconnue. Un élève "en échec" en CPGE peut redoubler à l'IUT où il sera probablement en tête, et rejoindra alors une école d'ingénieurs. Il peut également profiter de passerelles vers l'université où il réusit toujours remarquablement.

 

 

Une Formation de Haut Niveau

On acquiert des bases saines et durables, car tout est démontré et approfondi. C'est une formation scientifique générale, variée, formant le socle de connaissances de tout ingénieur ou chercheur. On développe son esprit scientifique : critiquer, démontrer avec rigueur, douter, chercher, comprendre, modéliser, définir des hypothèses. La prépa ce n'est pas que du cours magistral, c'est aussi des connaissances déduites d'observations concrètes, de TD ou de TP dans des laboratoires modernes et rénovés. On apprend des méthodes de travail : cerner l'essentiel, s'organiser, travailler régulièrement et vite.

 

 

Encadrement Incomparable

Les enseignants sont des professeurs agrégés, qui connaissent parfaitement tous leurs étudiants. Leur forte implication et leur attachement à la réussite de tous sont largement reconnus et appréciés.

 

L'évaluation est continue, les devoirs surveillés ou à la maison sont très réguliers. Les interrogations orales permanentes permettent d'aider au cas par cas chaque élève. De nombreuses heures s'effectuent en petits groupes, les effectifs des classes sont limités.

 

Il s’établit un « contrat implicite » entre les professeurs et les étudiants, permettant au professeur d’exiger un travail sérieux et conséquent de la part de chaque étudiant qui, en retour, attend suivi et implication forte des enseignants.

 

 

Gratuité

Les prépas sont presque entièrement gratuites et largement ouvertes aux élèves de toutes origines sociales. Des bourses sont possibles.

 

Satisfaction des Eleves

9 étudiants sur 10 de classes préparatoires expriment une très grande satisfaction sur la façon dont se déroule le contrôle des connaissances, ainsi que sur le suivi et l'encadrement : l'écart est considérable avec les bacheliers inscrits dans le premier cycle universitaire, qui se plaignent à 63 %

 

Effectif maximum :

 

Au lycée Lachenal, les seuls frais sont l'achat de livres en Français et SI, ainsi que le paiement de 50 euros pour la participation aux frais de photocopie.

Passerelles vers l'Université

Cette possibilité est utilisée surtout par les élèves désirant passer le CAPES pour devenir enseignants.

 

Les règles ne sont pas les mêmes avec toutes les universités. Le passage en Maths Spé autorisé par le conseil de classe donne l'équivalence de 1ère année de DEUG.

Une admissibilité à un concours à la fin de la Maths Spé donne généralement droit à une équivalence de DEUG et permet de s'inscrire en Licence (maths, physique ou chimie).

Il existe des systèmes d'équivalences différents : vous êtes admis en licence, mais il vous faut réussir votre année pour valider l'équivalence. Ou encore des équivalences partielles, sur certains modules uniquement.

Programmes des CPGE

Les programmes sont nationaux , contrairement aux Universités. Ils sont établis par des commissions réunissant des inspecteurs généraux, des professeurs d’université, de grandes écoles et de classes préparatoires.

Ils sont régulièrement révisés (tous les 5 ans environ) pour suivre l’évolution des disciplines et des enjeux. Contrairement aux idées reçues, les contenus et méthodes pédagogiques sont donc innovants et actuels.

Des Grandes Ecoles Très Satisfaites des CPGE

Les principales qualités qu'elles attribuent aux élèves issus des CPGE sont :